WebMaster : Laurette Julien
Fête des Petits Animaux . Haussy - Une espèce Menacées !!!
 

Accueil
La Fête en 2017
La Fête en 2016
La Fête en 2015
La Fête en 2014
La Fête en 2013
La Fête en 2012
La Fête en 2011
La Fête en 2010
Remerciements !!
Nos Partenaires !!
France Bleu Nord
Commerçants
Renseignement
Livre d'or
Liste des liens
Souvenirs........
Une espèce Menacées !!!
Les Statuts
Carte


Copyright : Tous droits réservés

Permettez moi de vous faire l’exposé d’une espèce menacée qu’il faudrait protéger …..

Avant tout je tiens à préciser que toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne serait évidemment que pure et involontaire coïncidence.
Cette espèce s’appelle plus communément 
« Le BENEVOLE » .
Le Bénévole (Activus Bénévolus) est un mammifère bipède que l’on rencontre surtout dans les associations ou il se réunit avec des amis. Les bénévoles se rassemblent à un signal mystérieux appelé « Convocation ».
On les rencontre aussi en petits groupes, quelquefois tard le soir, le cheveu en bataille et le teint blafard, discutant de la meilleure façon d’animer une manifestation ou de faire d’autres recettes pour boucler un budget. Le téléphone est très utilisé par le bénévole, ce qui coûte fort cher, permettant cependant de régler les problèmes qui se posent au jour le jour.

L’ennemi héréditaire du bénévole est le « YAQUA » dont les origines ne sont pas encore déterminées. Le Yaqua est aussi un bipède mais il se caractérise lui par l’utilisation de deux mots : Ya et Qua , ce qui explique son nom.

Le Yaqua, bien abrité dans sa carapace, attend. Il attend le moment ou le bénévole fera une erreur, un oubli, pour rebondir et lancer son slogan qui atteindra son adversaire, provoquant chez celui-ci une maladie grave «  le DECOURAGEMENT ».

Les Premiers symptômes de cette maladie implacable, sont rapidement visibles : absences fréquentes aux réunions, intérêt croissant pour son jardin, sourire attendri devant une canne à pêche ou un téléviseur.

Les bénévoles, décimés par le découragement risquent de disparaître et il n’est pas impossible que dans quelques années, on ne rencontre cette espèce que dans les zoos où, comme tous les malheureux animaux enfermés, ils n’arrivent plus à se reproduire.

Alors il ne restera plus aux Yaqua, qu’à leur lancer des cacahuètes pour tromper leur ennui.


Ils se rappelleront avec nostalgie, un passé, pas si lointain, où le bénévole abondait et où on le traquait sans contraintes.

A Méditer...
Compteur : 10159 visiteurs
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Mise a jour le : 13 Août 2017